Notre regroupement

Qui nous sommes:

Notre regroupement se compose de 11 organismes communautaires estriens offrant des services dans des domaines aussi variés que l’intervention, l’écoute téléphonique, la réinsertion sociale, la promotion de la santé mentale, la prévention du suicide, l’aide aux familles et aux proches, l’intégration au travail, l’hébergement de transition et la défense de droits. 

Ces ressources communautaires en santé mentale se sont regroupées pour se donner une voix et une même ligne directrice en 1997 avec la création du Regroupement des ressources communautaires en santé mentale de l’Estrie (RRCSME).

Nos raisons d’être:

  • Nous avons à coeur le développement des ressources communautaires en santé mentale et notre regroupement favorise la collaboration, la concertation et la solidarité de nos organismes membres.
  • Nous représentons l’ensemble des organismes membres et souhaitons devenir l’interlocuteur privilégié avec le réseau des établissements publics.
  • Nous intervenons, au besoin, pour la défense ou la promotion des droits et intérêts de nos membres et faisons valoir les intérêts et besoins en santé mentale de la communauté estrienne.
  • Nous organisons, avec les ressources du réseau, des évènements particuliers touchant la santé mentale et contribuons à la promotion d’une approche alternative et communautaire de la santé mentale auprès de la population.

Conseil d’administration:

  • Présidence: Louise Lévesque, directrice de JEVI Centre de prévention du suicide-Estrie
  • Vice-présidence: Lyne Lacroix, directrice de L’Éveil, ressource communautaire en santé mentale
  • Trésorerie: Denis Crête, directeur de Secours-Amitié Estrie
  • Secrétariat: Nancy Roy, directrice de l’Association PANDA de l’Estrie

Dans un organisme près de chez-vous...

Vous pouvez trouver:

  • la solidarité, l’entraide, l’écoute et le respect;
  • des services gratuits et confidentiels;
  • des services qui soulignent la participation de l’usager à tous les niveaux de l’organisme;
  • un endroit où l’on considère que l’individu qui éprouve des difficultés émotionnelles conserve toute la responsabilité de définir ses besoins et de déterminer les moyens de les satisfaire;
  • un endroit où l’on participe à la promotion de la santé mentale dans la communauté.